La renaissance d’Agie Charmilles s’écrit au laser

Les machines-outils de l’ex-fleuron de l’industrie genevoise aident à sculpter des tableaux de bord agréables au toucher. Explication.

«Le laser est la nouvelle technologie du site de Genève, c’est un salut aux pionniers de l’électroérosion et l’ajout d’un champ immense aux technologies de GF Machining Solutions», vante Jean-José Paccaud en traversant une halle dans laquelle s’alignent des machines-outils de la taille d’une camionnette. En attente de configuration, ces appareils représentent également un gage de survie pour Agie Charmilles, ancien emblème des quartiers ouvriers de Genève.

Racheté en 2007 par le géant schaffhousois de la machine-outil Georg Fischer, l’industriel genevois historique a failli disparaître à l’automne 2009. Une année meurtrière qui avait divisé le chiffre d’affaires par dix. Nommé à la direction un an plus tôt, Jean-José Paccaud est forcé d’annoncer des licenciements massifs. «Coupe sombre inacceptable chez GF Agie Charmilles – la cessation de la production à Meyrin menace tous les emplois sur ce site», gronde alors le syndicat Unia. L’entreprise supprimera 281 emplois, plus du quart de ses postes.

Lire la suite...

Source: TDG.ch

Quelques Membres